Non classé

Prière du mercredi 04 Novembre 2020

''Seigneur, donne-moi un cœur qui t''écoute !''
(1 Rois 3 v9)

Silence  

''De quel amour j'aime ta loi : tout le jour je la médite. Qu'elle est douce à mon palais ta promesse : le miel a moins de saveur dans ma bouche ! Ta parole est la lumière de mes pas, la lampe de ma route. Accepte en offrande ma prière, Seigneur : apprends-moi tes décisions. Tes exigences resteront mon héritage, la joie de mon cœur. Mon cœur incline à pratiquer tes commandements : c'est à jamais ma récompense.''
(Psaume 119 v97-112 )

Lecture :

''Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus Christ : dans sa grande miséricorde, il nous a fait renaître pour une espérance vivante, par la résurrection de Jésus Christ d’entre les morts, pour un héritage qui ne se peut corrompre, ni souiller, ni flétrir ; cet héritage vous est réservé dans les cieux.''
(1 Pierre 1 v3.4)

Silence

Méditation :

Méditons, pendant ce confinement, de brefs passages de la première épître de Pierre. Dans le contexte des épreuves que traversaient les premières communautés chrétiennes (isolement, persécutions, tensions internes), l’apôtre ranimait la confiance et l’espérance. Béni soit Dieu ! Pierre invite à la louange ses frères et sœurs chrétiens, dispersés, minoritaires et menacés. Oui, la lumière de Dieu a fait en Christ irruption dans les ténèbres du monde. À ceux qui sont angoissés, l’apôtre redit l’immense miséricorde de Dieu ; à ceux qui sont découragés, il redonne l’élan de la vie nouvelle, dans la force de l’Esprit Saint ; à ceux qui restent dans la crainte de la mort, il proclame la résurrection de Jésus Christ ; à ceux qui souffrent de leur déchéance, il promet un héritage incorruptible. Aux chrétiens confinés, esseulés, dispersés, inquiets, et peut-être malades de nos communautés, l’apôtre entonne un hymne à la joie et à la reconnaissance. Nous sommes témoins d’une espérance vivante : en nous veut demeurer Celui qui a vaincu la mort.                (F. Caudwell)

Prière :

Sois béni, Dieu notre Père, pour tous les bienfaits que tu nous as accordés, pour les lumières, les forces, les consolations et les délivrances que tu nous fais trouver en Jésus-Christ. Chaque jour, tu nous manifestes ta bonté paternelle, et nous savons que tu nous réserves dans les cieux des trésors infinis de paix et de bonheur. En cette période de confinement, ne nous laisse pas sombrer dans l’abattement. Rends-nous joyeux et apprends-nous à supporter courageusement les fatigues, les difficultés et les épreuves de la vie. Augmente et fortifie notre foi ; rends-la simple, vivante, féconde, enracinée en Celui qui tu nous as donné comme Sauveur, Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

Prières libres

Hymne :

Seigneur, dans ma souffrance, À toi seul j’ai recours. J’attends de ta puissance Un sûr et prompt secours. C’est dans les bras d’un père Que je me suis jeté ; En sa grâce j’espère, Car Il m’a racheté. Oh ! Viens, dans ma détresse, Me protéger, Seigneur, Et sois ma forteresse Au jour de la terreur. Sois mon bien, mon partage ; Mon espoir est en Toi. J’obtiendrai l’héritage Que j’attends par la foi.

               (S.-R. De Chabaud-Latour)

Silence

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *