Non classé

Prière du Vendredi 20 Novembre

''Seigneur, donne-moi un cœur qui t''écoute !''
(1 Rois 3 v9)

Silence  

''Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ? Mon Dieu, j'appelle tout le jour, et tu ne réponds pas ; même la nuit, je n'ai pas de repos. Tous ceux qui me voient me bafouent, ils ricanent et hochent la tête : « Il comptait sur le Seigneur : qu'il le délivre ! Qu'il le sauve, puisqu'il est son ami ! » Ne sois pas loin : l'angoisse est proche, je n'ai personne pour m'aider. Une bande de vauriens m'entoure. Ils me percent les mains et les pieds ; je peux compter tous mes os. Ces gens me voient, ils me regardent. Ils partagent entre eux mes habits et tirent au sort mon vêtement. Tu m'as répondu ! Et je proclame ton nom devant mes frères, je te loue en pleine assemblée. Le Seigneur n'a pas rejeté, il n'a pas réprouvé le malheureux dans sa misère ; il ne s'est pas voilé la face devant lui, mais il entend sa plainte. Ils loueront le Seigneur, ceux qui le cherchent : « À vous, toujours, la vie et la joie ! » ''
(Psaume 22)

Lecture :

''Rejetez donc toute méchanceté et toute ruse, toute forme d'hypocrisie, d'envie et de médisance. Comme des enfants nouveaux-nés, désirez le lait pur de la parole afin que, par lui, vous grandissiez pour le salut, si vous avez goûté que le Seigneur est bon. ''
(1 Pierre 2 v 1-3)

Silence

Méditation :

Le méchant virus qui angoisse le monde fait perdre à
certains le sens du goût. Une saveur pourtant ne nous
sera jamais enlevée : la joie de connaître la bonté du
Seigneur.
Cette bonté s’est manifestée sur la croix, dans les plus
terribles douleurs, morales et physiques : Je n’ai
personne pour m’aider… Ils me percent les mains et
les pieds !
À l’absolu de la haine répondait l’absolu du pardon.
Abandonné de tous, Jésus se donnait à tous.
Nous recevons la vocation de devenir avec lui
témoins de la bonté. Nous avons reçu du Seigneur la
vie et la joie en abondance. Le lait pur de l’Évangile
est à partager. Il fait renaître, il fait grandir, il sauve

                (F. Caudwell)

Prière :

Dieu de bonté, tu nous as créés pour ton service.
Lorsque nous t’abandonnons, tu viens nous chercher
dans notre égarement.
Tu nous as donné le précieux trésor de ton Évangile.
Tu nous as fait renaître au sein de ton Église, tu nous
as révélé la grandeur de ton salut en Jésus, notre
Seigneur.
Tu nous as supportés dans nos révoltes, relevés de
nos chutes, consolés dans nos douleurs. Nous te
remercions, nous bénissons ton Nom.
Dieu de miséricorde, nous recommandons à ta bonté
ceux qui sont dans l’affliction, te suppliant de les
secourir et de les consoler.
Tu as donné ton Fils au monde pour susciter un
peuple qui te serve dans l’amour et dans la liberté :
répands ton Esprit sur tous les membres de l’Église,
qui est le corps vivant de ton Christ.
Donne à tous ceux qui croient en toi de s’unir plus
étroitement à leur Sauveur, de grandir ensemble vers
l’unité, jusqu’au jour où il n’y aura plus qu’un seul
troupeau, attentif à la voix de Jésus, son seul Pasteur.
Amen.

Prières libres

Hymne :

De tes enfants qui t’invoquent, veuille, ô tendre Père,
Au nom de notre Sauveur exaucer la prière.
Tu l’as promis,
Tu le peux, tout t’est soumis
Dans le ciel et sur la terre.
Tu peux toujours abreuver à tes fleuves de vie
Et rafraîchir notre terre altérée et flétrie.
Tu l’as promis,
Viens donc, ranime et guéris
L’âme qui souffre et qui prie.

               (F. Bovet)

Silence

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *