Non classé

Prière du Lundi 30 Novembre 2020

''Seigneur, donne-moi un cœur qui t''écoute !''
(1 Rois 3 v9)

Silence  

''De tout mon cœur, Seigneur, je rendrai grâce, je dirai tes innombrables merveilles ; pour toi, j'exulterai, je danserai, je fêterai ton nom, Dieu Très-Haut. Il siège, le Seigneur, à jamais : pour juger, il affermit son trône ; il juge le monde avec justice et gouverne les peuples avec droiture. Qu'il soit la forteresse de l'opprimé, sa forteresse aux heures d'angoisse : ils s'appuieront sur toi, ceux qui connaissent ton nom ; jamais tu n'abandonnes, Seigneur, ceux qui te cherchent. Le pauvre n'est pas oublié pour toujours : jamais ne périt l'espoir des malheureux. ''
(Psaume 9 )

Lecture :

''Le Christ aussi a souffert pour vous, vous laissant un exemple afin que vous suiviez ses traces : Lui qui n'a pas commis de péché et dans la bouche duquel il ne s'est pas trouvé de tromperie ; lui qui, insulté, ne rendait pas l'insulte, dans sa souffrance ne menaçait pas, mais s'en remettait au juste Juge. ''
(1 Pierre 2 v 21-23)

Silence

Méditation :

Chaque année, pendant l’Avent, il nous est donné de
revivre les attentes du peuple de Dieu : attente du
Messie, attente du salut, attente du retour du Seigneur.
Cette année, attente d’une guérison, de retrouvailles,
de la fin de l’épidémie…
Pierre revient ici au Christ pour inviter à la patience.
Jésus aussi attendait. Il attendait de voir s’allumer le
feu qu’il était venu apporter sur la terre (Lc 12,49).
Ne l’attend-il pas encore, tellement nous manquons
d’empressement à nous laisser embraser par son
Esprit ?
Et Jésus attendait la fin de ses souffrances, durant sa
longue agonie sur la croix. Il l’attendait dans le
pardon et l’amour. Plus il attendait, plus il pardonnait
et aimait.
Un jour, le juste Juge posera son regard sur notre vie.
Nous aurions des raisons de l’attendre dans la crainte.
Mais la justice du Juge sera celle de l’Agneau qui,
dans sa souffrance, ne menaçait pas. Mettons en Lui
notre confiance : De crainte, il n’y en a pas dans
l’amour (1Jn 4,18). 

                (F. Caudwell)

Prière :

Seigneur, tu es la vie, tu es la lumière,
tu règnes éternellement.
Tes pensées ne sont pas nos pensées,
et tes voies ne sont pas nos voies.
Tu n’as jamais abandonné le monde que tu as créé,
mais tu le soutiens avec patience.
Tu déploies ta puissance et ta bonté pour le salut de ce
monde pécheur.
Tu as appelé les humains à la repentance ;
tu as révélé ta parole à ton peuple ;
tu as suscité des témoins de ta vérité.
Et quand les temps furent accomplis,
tu as déchiré les cieux, tu es descendu jusqu’à nous
en la personne de ton Fils bien-aimé.
Seigneur, nous t’adorons pour ton merveilleux amour.
Nous te bénissons parce que tu nous conduis encore
par ton Esprit et tu nous sauves en Jésus-Christ.
Permets que nous te servions par le don de nous-mêmes et l’offrande de nos vies, et garde nous dans la
communion notre Sauveur. Amen.

Prières libres

Hymne :

Voici Jésus qui vient à toi ; O peuple heureux, bénis ton Roi ! Joignons nos voix aux voix du ciel ; Chantons, chrétiens, chantons Noël ! Soyons joyeux, soyons joyeux De cette grâce du grand Dieu. Il nous apporte le pardon, La paix du cœur, la guérison. Reçois l’hommage, ô divin Roi De notre amour, de notre foi. Et que bientôt vienne en tous lieux Ton règne saint et glorieux !

               (D’après Martin Luther)

Silence

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *